logo CouriraFuveau 2017

     SECTION TRIATHLON

Quoi de neuf ??? 

hyeres6Vous expliquez pourquoi je me retrouve à Hyères ce dimanche de pentecôte alors que cela fait un an que j’ai décidé de me réaligner sur le ventouxman suite à l’annulation de l’an dernier, serait trop compliqué. D’autant qu’il faudrait que je précise que cela tient au récent changement de format (de  L en M) des championnats de France militaires qui se déroulent dimanche prochain, le 11 juin, à Pontivy et que je ne tiens pas à faire 2000 km de déplacement pour un format aussi court et pas vraiment à mon avantage.

Bref je suis à Hyères pour la 2eme année consécutive et ravie d’y être tant j’apprécie cet environnement naturel des salins. L’organisation est également très chaleureuse et j’ai un réel plaisir ce matin à rentrer mon vélo dans le parc.

Seule représentante de mon club, j’ai la surprise de me retrouver entourée des membres du club voisin, le CLES de Gardanne. L’un d’entre eux a même la gentillesse de me prêter un bonnet que j’ai négligemment oublié de prendre, pensant qu’il serait fourni au départ. L’air de rien compte tenu de la longueur de mes cheveux, je viens de gagner un certain confort en natation !

Cette dernière se déroule plutôt bien. La mer est très légèrement ridée mais le vent ne s’est pas encore levé. Sur la ligne de départ, les filles sont protégées sur la droite. Une seule boucle donc pas d’australienne. C’est la cohue comme d’habitude mais sans plus ou alors je m’habitue….Plutôt satisfaite de ma natation je sors cinquième fille à 3 minutes des premières, j’ai limité les dégâts.

 hyeres5

hyeres4

Le vélo aurait dû être la cerise sur le gâteau mais j’ai appris dans la semaine que le parcours était modifié car jugé trop dur l’an dernier : bref plus de notre dame des anges et juste le babaou pour creuser l’écart.

 hyeres1

C’est effectivement ce qui se produit sur la première partie du parcours au cours de laquelle je double nombre de concurrent. En revanche je suis à la peine sur la dernière partie, extrêmement roulante pour revenir aux salins, et une vingtaine de triathlètes me déposent littéralement. Rien de catastrophique pour autant, je rentre deuxième fille dans le parc à vélo.

La course à pied se fait sur le même parcours que l’an dernier, totalement plat mais heureusement agrémenté de quelques passages difficiles dans le sable. Les sensations sont bonnes et malgré un retard de 8 minutes sur la première, je décide de monter en cadence mais progressivement. Un « cul nu » enthousiaste, surgi de nulle part en m’encourageant bruyamment, m’aide encore à monter dans les tours. Il n’y a pas que des puffins à l’état sauvage dans cette zone Natura 2000. Cela ne suffira malheureusement pas pour rattraper la première (qui garde 4 minutes d’avance à l’arrivée) et même conserver la seconde place car je me fais rattraper dans le dernier tiers du parcours par ma plus proche poursuivante.

 hyeres3

Au final je termine 3eme féminine en 4h51. Malgré la déception de ne pas être sur la plus haute marche du podium, je me rends compte avec satisfaction que j’ai gagné 40 places au scratch par rapport à l’an dernier (60eme cette année contre 100eme en 2016). L’entrainement spécifique repris en 2017, porte ses fruits et c’est réconfortant.

 hyeres2

La cérémonie protocolaire se déroule dans une ambiance détendue mais avec méthode et efficacité, tout parait parfaitement maitrisé par le club de Hyeres triathlon. Arrive la tombola, je garde au fond de moi l’espoir de gagner une des 2 paires de roue carbone en jeu : je sais qu’elles me seraient d’un grand secours sur les parcours roulants. Raté pour cette fois !

 
  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire

Connexion

Menu adhérents