logo CouriraFuveau 2017

     SECTION TRIATHLON

Quoi de neuf ??? 

AlpsmanAlpsman 2019 Top Finisher , quelle formidable aventure partagée avec une équipe de copains extraordinaires. Sans vous rien n’aurait été possible croyez-moi !

Une préparation Gutai de 6 mois , avec 300 heures d’entrainement, 87 km de natation ( c’est peu !) 4000 kms de vélo et 1000 kms de CAP, avec une moyenne de 11h par semaine durant 24 semaines !! Une première depuis des années, pas de blessures durant toute la prépa, une chute en CAP début mai sur un trail et c’est tout !

Après une reco sous la pluie fin mai nous avons pu apprécier cette journée grâce à une météo parfaite du début à la fin, et un incroyable soutien de nos familles et amis supporters qui avaient fait le déplacement pour nous. Nous ne les remercierons jamais assez , de 2h45 au réveil à 1h du matin le coucher ils auront été à nos côtés pour nous aider à nous surpasser, malgré la difficulté de la tâche !

Anna et Céline se lèvent comme moi à 2h45 pour m’accompagner au parc à vélo et me laisser à 4h15 au moment d’embarquer dans la Libellule. Une atmosphère incroyable dans ce bateau avec tous les copains , des sourires, de la concentration, de l’angoisse dans les regards mais une envie pressante de sauter du bateau pour lancer la course. Je saute à 5h18 avec Thomas et nous attendons 15 bonnes minutes avant que la corne de brume ne retentisse, de quoi nous refroidir quelque peu avec une eau à 17 degrés à peine. Les 511 partants sont délivrés , y’à plus qu’à rejoindre les supporters à la sortie de l’eau. A mi-parcours je regarde ma montre , je suis bien mais je n’ai pas chaud, je trouve que c’est long , pourtant il en reste autant !! Après 1h02( courant favorable ??) je sors de l’eau , 58ème , mais frigorifié. Je mets du temps à retrouver mes affaires, ma caisse avait été déplacée, merci JJ qui m’aura aidé à la retrouver !! Je perds 30 places à la transition qui me prend 10’ car je n’arrive pas à m’habiller, je grelotte, claque des dents .. Céline m’indique que j’ai passé 8’ dans la tente et pour cause !! C’est pas grave la journée sera longue. Mathieu Dumont est déjà là , à la sortie de l’eau , me dit des mots gentils ( putain t’as bien nagé !!) et sera à mes côtés durant plusieurs heures de la course, je ne le remercierai jamais assez.

Le vélo démarre bien même si je mets presque une heure à me réchauffer malgré gants, manchettes, maillot vélo et coupe-vent !! Passage au premier et second col dans mes temps, je suis rassuré . Première descente, avec gravillons, on croise les doigts pour ne pas aller au sol , ce serait trop bête ! Fin des gravillons on envoie de Quintal jusqu’à Lescheraines où nous attendent le premier ravito perso et notre team de supporters ( magnifique banderole préparée par Gaelle Dumont, et une vingtaine de Fuvelains déchainés qui sont là pour nous tous). Quelques mots échangés avec Céline, Mathieu, Fredo , Thierry ( qui malgré son forfait était lui aussi présent pour les copains , un grand merci à toi, triste pour toi que tu n’ais pas pu être de la fête, ce n’est que partie remise). C’est parti pour le 3ème col , je vois Pascale Combes dans le mur de Lescheraines, ça se passe bien, je suis toujours dans les temps , je me sens bien, belle descente pour rejoindre le Col des Prés avec un panorama magnifique en face de nous, avec tous les sommets enneigés. Il faut savoir apprécier la chance que l’on a de pouvoir vivre de tels moments, je me le suis dit tout au long de la journée. Montée du col de Prés , Thomas revient sur moi au km 80 , nous roulons un petit moment ensemble, mais il est bien plus fort à vélo et me déposera à la pédale avant le sommet, je ne le reverrai plus avant le sommet du Semnoz à la nuit tombante ! Km 100 petite alerte crampes aux quadris mais sans conséquences , je fais attention avec les braquets. Second passage au ravito perso , toujours la même ambiance , Thomas est désormais 5’ devant et fait sa course. Je me fais doubler par Sylvain Prouet au pied de Plainpalais, puis par Léo Mandavy dans le dernier km. Second col des près km 135 , je sais que c’est la dernière grosse difficulté qu’il faut la passer et qu’après ça devrait aller jusqu’au parc à vélo !! Jean Marc me reprend au km 139 nous faisons 1 km ensemble , ravito ensemble au sommet du col des prés ( notre dernier arrêt en vélo) , puis il me décroche très vite dans la descente. Je dois gérer des crampes sur les 30 derniers kms , avec deux fois pied à terre pour m’étirer quelques secondes et repartir. Heureusement je ne laisse pas trop de temps en route et je rejoins le parc avec seulement 7’ de retard sur le projet ( avec 2 arrêts ravito perso, 2 pauses pipi, deux arrêts ravito orga et des crampes à gérer), je suis satisfait et tellement content de retrouver Céline et Anna, Mathieu toujours là tout comme tous nos supporters. Jean Marc démarre son marathon quand je pose mon vélo, 5’ de transition, et c’est parti pour aller chercher la cloche !! Il me reste 24.6 kms à effectuer en 2h26 pour sonner la cloche, ça me semble à ma portée , car les jambes sont au rdv au départ de la CAP . 3 kms en 4’20 , un peu trop vite je pense.. puis la première difficulté ..bosse, partie chemin, single etc..je boucle le premier tour à 12.5 en 59’ je suis serein et je me sens bien. Mathieu fera la seconde boucle avec moi pour s’échauffer ( en restant derrière je précise car avant la cloche il est interdit d’être accompagné) avant que nous attaquions ensemble la montée vers le Semnoz ; je reviens sur Léo et Jean Marc au début du second tour, mentalement c’est appréciable pour nous 3 , nous savons que nous sommes dans les temps pour la cloche . Je suis bien jusqu’au 20ème et je coince un peu, Jean Marc me redouble et je peine à le suivre, les 4 derniers kms avant la cloche se feront en mode robot ( tu as fait 6 mois d’entrainement, tu ne craques pas si près du but, tu serres les dents ça va le faire). Dans la fin du second tour nous revenons sur Julie et Olive Cabardos. J’échange quelques mots avec Julie, qui semble quelque peu déçue, car elle sait que la cloche ne sera malheureusement pas jouable. En revanche je lui dis qu’elle est 5ème fille et que donc elle a quelque chose à aller chercher et qu’il ne faut rien lâcher. Comme à son habitude Julie se remobilisera pour aller chercher ce très très beau podium malgré une journée moyenne pour elle ( ce qui prouve qu’elle est vraiment solide). Je bouclerai finalement la partie lac en 2h10 transition du Tournant comprise . Jean Marc et moi nous retrouvons assis côte à côte dans la tente , dernier ravito perso avant la cloche et le départ du trail. Victimes de crampes tous les deux au même moment au même endroit , c’est Olivier Cabardos qui nous met les chaussettes , car nous sommes incapables de le faire nous-mêmes !!

Merci Olive , 5’ de perdu pour toi dans la tente pour nous filer un coup de main, un sacré beau geste pour les copains ! 300m au trot pour aller sonner la cloche , Jean Marc d’abord qui peine à la faire sonner il s’y reprend à 3 reprises !! , un mec idiot qui s’intercale entre nous (alors que nous aurions pu la sonner ensemble) puis le moment de la délivrance pour moi à 17h27 ( nous avions jusqu’à 17h45 !! Thomas est passé depuis 21’ !! ). Une ambiance incroyable à cet endroit, le speaker déchainé, les copains qui immortalisent cet instant ( merci Véro pour ma nouvelle photo de profil !!) Bisous à Céline et Anna, je prends Mathieu dans les bras, je lève les bras au ciel de soulagement ; il ne me reste plus qu’à effectuer 17 bornes et 1300m de dénivelé , je suis sec !! Premiers mots échangés avec Mathieu , j’ai deux bouts de bois à la place des quadris , je suis incapable de courir, la rando risque d’être très longue !! Jean Marc est avec Pascale , ils marchent plus vite que nous donc nous décrochent.. obligé de trotter à 7/8 kms/h pour les recoller !!Mais c’est musculairement terrible !! Sympa cette balade avec les copains !! Premier ravito que j’attendais avec impatience ( grosse déception eau plate , eau gazeuse et puis c’est tout !!) Je ne veux plus de gel , désormais je veux des choses qui me font plaisir , il faudra attendre le ravito suivant 45’ plus tard !!) . Je ne suis pas capable de courir dans toute l’approche du Semnoz alors que c’est l’endroit où il est encore possible de trotter…dommage , mais pas grave, désolé Mathieu tu as bien vu que je ne pouvais pas ! Le ravito suivant sera partagé avec la seconde féminine (Une Belge super sympa avec on a pu échanger ) Jean Marc et Pascale. Tomme des Bauges sur la table, Tuc, chocolat, chips, cacahuètes, coca, oubliés les principes de la nutrition , désormais je veux du plaisir et étonnamment ça va me relancer. Partis 88ème à la cloche, je vais réussir à grapiller quelques places dans la seconde partie du trail en réussissant à recourir dans les parties qui le permettent et en marchant plus vite qu’en bas dans le pentu . Grace à la présence de Mathieu et à des jambes qui acceptent à nouveau de se remettre à fonctionner, 10 places de gagnées à l’avant dernier ravito, il reste 7 bornes , dont les 3 plus dures de ce trail, les 3 dernières étant plus accessibles !! Dernier ravito , nous sortons de la forêt pour couper la route, un petit mot à Emelyne la femme de Fabien , et en avant pour ces trois derniers kilomètres. Je relance dans l’herbe et la grande prairie à chaque fois que je vois un gars , et je réussis à grapiller 9 places avant la délivrance tout là-haut , au sommet du Semnoz, où Thomas le grand champion du jour est arrivé depuis 15’ , et où nous attendent une grande partie de nos supporters ( les autres étant restés au lac pour continuer à soutenir tous les copains) . Une accolade avec Thomas à 100m de la ligne ( je suis vraiment content pour lui et admiratif de sa gestion de course , il va faire de très grandes choses dans les années à venir, pour peu qu’il aille un peu nager !!) et je sprinte vers cette ligne d’arrivée, main dans la main avec Mathieu d’un côté et Anna de l’autre, une émotion immense, après 14h59 de course, 1h02 de natation, 8h22 de vélo et 5h20 de course à pied. La plus longue et la plus difficile course de ma vie ( à ce jour !!) , mais un souvenir inoubliable.

Merci Céline, Anna , Loulou, vous m’avez porté jusqu’à cette ligne d’arrivée , 6 mois de prépa c’est long pour la famille et il était évident que je ne renoncerai pas et que je donnerai tout jusqu’au Sommet .

Merci à cette incroyable Team composée de Toto le leader sportif du groupe , Jean Marc bien plus qu’un Président, un grand Monsieur , qui nous donne des leçons régulièrement et qui est profondément généreux avec nous tous, Julie qui n’aura rien lâché malgré ces soucis de genoux et qui sera aller chercher ce podium caté et cette 5ème place au scratch ( quel talent Tchotcho !!) , Jojo et Fabien qui auront sonné la cloche et passé la ligne ensemble au sommet du Semnoz, Greg qui n’aime pas le dénivelé en vélo et qui aura relevé le défi, François qui avec davantage de sérieux que pour Nice ( côté apéro !) sera allé au bout de lui-même pour franchir la ligne avec la banane tout comme OPDS , notre enduranceman, soutenu lui aussi par Mireille Quentin et Seb. Coup de chapeau à Olivier Cabardos, qui pour son premier Ironman, réussit une sacrée course, en perdant du temps sur son marathon pour nous aider à mettre nos chaussettes, un grand merci à toi. Enfin , Monsieur Bellon, qui a finalement réussi à être avec nous dans le bateau ( 330 premiers dossards il avait le 331, mais solution trouvée à 4h30 du matin le jour J !!) , qui est victime d’une chute à vélo dès le départ , percuté par un concurrent qui sortait un sandwich de sa poche !! Blessé à une épaule, le maillot déchiré, le vélo déréglé, il n’a pas renoncé, et même si au final il lui manque 40 bornes de vélo, il aura fait 3800m de natation, 140 bornes de vélo et 42.195m de CAP , avec tellement peu d’expérience dans le triathlon , c’est beau d’avoir réussi à se remobiliser pour aller au bout, chapeau Mec, je suis admiratif ! Thierry , inscrit mais blessé durant la prépa, n’aura pas couru aujourd’hui mais il était là dès 6h du mat pour encourager les copains à la sortie de l’eau et tout au long de la journée, merci beaucoup Thierry pour ta présence , tes encouragements et ton amitié tout simplement. Je n’oublie pas Fredo, notre capitaine, qui aura fait une grande partie de la prépa à nos côtés , à fond toute la journée derrière nous et qui aura eu la chance de monter aux côtés de son champion de fils.

Merci à notre Team supporters de choc présents de 3h du mat à 1h du mat ( pour la bière avant d’aller au lit) , vous avez été précieux pour nous , et avez permis aux 11 Fuvelains d’être FINISHERS, 100% c’est énorme pour notre petit club. Mille mercis Anna Céline, Gaelle, Mathieu, Baptiste, Mireille, Quentin et Seb, JJ et Cath, Véro, Frédo et Margot, Françoise, Titi, famille Bellon, Pascale Combes, Gaelle , Nadège, Emelyne, Gabriel, la famille Joucerand, Vincent…

Merci à tous les Fuvelains pour leurs gentils messages les jours précédant la course et qui nous auront suivi grâce au live, vous aussi nous avez donné beaucoup d’énergie positive, même Mitch depuis la Thailande et Nath depuis la Chine !! On réfléchit au prochain objectif club !! Mais pas tout de suite !!

Olivier Dominguez 

Commentaires (1)

Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire

Connexion

Menu adhérents